Home à la une ANSONGO : l’ONG ARGA renforce la collaboration entre les Famas et les...

ANSONGO : l’ONG ARGA renforce la collaboration entre les Famas et les populations

126
0

La salle de réunion de la préfecture d’Ansongo a servi de cadre pour l’organisation d’une activité de journées portes ouvertes du lundi 29 juin au jeudi 02 juillet 2020. Cette activité, organisée par l’ONG ARGA MALI en partenariat avec le National Democratic Institut sous l’accompagnement financier de la Minusma, entre dans le cadre de la recherche d’une stabilité et d’une paix durable et définitive dans le pays. C’était l’occasion pour les acteurs concernés de discuter d’une possible coopération entre les Forces de Défense et de Sécurité et la population.  

Ces journées portes ouvertes qui s’intitulent « gouvernance locale et transformation des conflits’’ a pour objectif général de créer un cadre d’échange et de coopération entre les citoyens, les services de justice, les services de defense et de sécurité sur la situation sécuritaire dans la localité d’Ansongo.

Face à la crise qui sévit au Nord du Mali, l’Alliance pour Refonder la Gouvernance en Afrique (ARGA) en partenariat avec le National Democratic Institut (NDI) sous l’accompagnement financier de la Mission multidimensionnelle intégrée des nations unis pour la stabilité au Mali (MINUSMA) a jugé impératif d’apporter un appui aux communautés, d’entreprendre des actions innovantes d’inclusion et aussi de renforcer leur résilience et de promouvoir une gouvernance démocratique du secteur de la sécurité. Pour faciliter ce travail, elle met un accent particulier sur une meilleure collaboration entre les services de sécurité, les citoyens et les services de justice, qui peuvent être des principaux acteurs de la gestion efficace de cette crise sécuritaire.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le chef de village de Bazi Haoussa, Abdoulaye Amadou TOURÉ, a salué l’initiative de l’ONG ARGA, qui consiste à créer un cadre d’échange entre les Forces de Defense et de Sécurité, les services de justice et les populations. Le chef Touré dit spère de cette rencontre que ces échanges fassent l’objet de résolution de certains problèmes qui sont à l’origine de l’insécurité à Ansongo.

Pour sa part, le troisième adjoint au Maire, Mahamadou Saliou Cissé, a exprimé toute sa satisfaction de voir les principaux acteurs du cercle réunis pour échanger sur la paix à Ansongo. « Nous savons que ce n’est pas facile ni impossible, il suffit d’y croire et Dieu merci nous croyons en la paix, nous croyons à une stabilité durable. Mais pour cela, il faut redoubler d’effort », a-t-il conseillé.

Quant au point focal de ARGA, Djibrila TOURE, il a indiqué que son ONG estime que l’œuvre de refondation telle qu’envisagée doit être une œuvre collective et doit procéder par une profonde interrogation des fondements et non une juxtaposition de recettes qui ont de toute façon montré leur limite. Pour lui, la situation actuelle du pays invite tous les acteurs à prendre en compte avec beaucoup plus d’attention les réponses nationales, voire locales face à la problématique sécuritaire. Cependant, pour faire face à ces défis, il exhorte les uns et les autres d’engager une dynamique convergente afin d’endiguer ces phénomènes.

Le 1er adjoint au préfet, Amadou KIDA, félicite les initiateurs de cette activité, mais regrette le seul fait que les acteurs locaux ne se réunissent que quand les ONG les font appel. « Ces genres de rencontre doivent se faire instantanément avec nos propres moyens » a-t-il signifié.

Au nombre de 50, les participants qui ont honoré de leur présence à cette activité. Les responsables de la rencontre ont pris le soin de les scinder en deux groupes afin de respecter les mesures barrières. Le premier groupe a suivi les cinq thématiques du lundi au Mardi et le second du mercredi au jeudi. La première thématique présentée par l’expert Sidi Oumar CISSE portait sur le droit humain : ‘’un défi pour la stabilité au Mali’’. La seconde, présentée par l’expert Mahamadou Alassane, était sur ‘’le Mécanisme Traditionnel et moderne dans la gestion des conflits’’. La troisième thématique portait sur l’œuvre du coordinateur des ONG locales, Amadou Alpha MAIGA concerne les acteurs locaux : ‘’rôle et mission pour un retour de la paix et de la stabilité au Mali’’. S’en est suive la thématique de : ‘’Gouvernance locale et recevabilité’’ a été présentée par l’expert, Abdoul Malick Ben Sidi ARABI. La dernière thématique présentée par les services de défense et de sécurité évoque la collaboration des populations et les Forces de Défenses et de Sécurité pour une lutter éfficace contre l’insécurité à Ansongo.

Au cours de la cérémonie de clôture, le point focal de l’ONG ARGA Mali, Djibrilla Touré, a salué l’engagement des acteurs locaux pour une paix durable mais indique qu’il y a beaucoup à faire et qu’il faut encore redoubler d’effort pour y arriver. M. Toure, dans sa conclusion a salué la bravoure des services de défense et de sécurité (Police, gendarmerie, garde nationale et l’armée) pour leur sens de sacrifice.

Abdrahamane BABA KOUYATE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here