Home à la une Blocage dans le lancement de Sky Mali : les manœuvres de Kolon qui...

Blocage dans le lancement de Sky Mali : les manœuvres de Kolon qui plombent la nouvelle compagnie

193
0

Le projet de création d’une compagnie nationale aérienne a-t-il du plomb dans l’aile ? Rien n’est moins sûr, dans la mesure où le processus de mise en route piétine par la faute, apprend-on, du cabinet d’expertise SMFI, basé en Afrique centrale. Ce cabinet, selon nos informations, a monté le dossier en complicité avec Kolon Sidibé qui y aurait ses actions.

C’est en principe courant mars 2020 que le transporteur aérien a prévu de lancer son premier vol inaugural. Cette date, de sources proches du dossier, est intenable et même impossible, compte tenu d’un bras de fer qui opposerait l’ambassadeur du Mali dans le Golfe, Boubacar Sidibé dit Kolon, le cabinet SMFI et l’Etat malien quant au choix de la future équipe dirigeante. Ces sources rapportent que Kolon et le Cabinet SMFI auraient décidé de trainer les pieds dans les démarches pour l’obtention du PEA (Permis d’exploitation aérienne), l’agrément de l’Etat étant déjà acquis. Ils auraient voulu que le directeur soit un de leurs protégés et le gouvernement a un autre plan. Il souhaite qu’il soit un national. Son choix a porté sur Baba Haïdara dit Sandy, un ingénieur de construction civile ayant piloté le processus de liquidation de la défunte ‘’Air Mali’’.

Sky, un projet privé

Fondée grâce à des capitaux privés, Sky Mali se positionne sur le créneau des vols domestiques pour desservir les capitales régionales du Mali notamment les villes de Kayes, Mopti, Gao et Tombouctou.

La nouvelle compagnie ambitionne également de conquérir la sous-région en ouvrant des liaisons reliant Bamako à plusieurs villes d’Afrique de l’Ouest et du Centre évoquant une forte demande des voyageurs maliens et de la sous-région.

En prélude à ce lancement, une vaste opération de recrutement a été lancée depuis la fin de l’année. Si ce processus a été bouclé, force est de reconnaître que le projet rencontre des difficultés dans l’acquisition des autorisations nécessaires auprès de l’IATA, malgré la forte implication des autorités au plus haut sommet.

Sky Mali verra-t-elle le jour? La question vaut son pesant d’or. Annoncée depuis plus deux ans malgré la volonté politique affichée du gouvernement qui a diligenté toutes les lois autorisant sa création, le cabinet en charge de l’étude de faisabilité et du montage financier, SMFI, semble bloquer le processus de démarrage de la nouvelle compagnie. Selon des indiscrétions, la compagnie était déjà en projet avec des capitaux privés du Golfe avant la décision du gouvernement de créer sa compagnie. Sky Mali serait un projet avec un financement déjà acquis par l’ambassadeur, Boubacar Sidibé dit Kolon, et ses amis du cabinet SMFI. Après avoir appris la nouvelle de la création de Sky Mali, Kolon serait parvenu à convaincre le gouvernement de renoncer à son projet de prendre des parts dans le projet Sky Mali déjà très avancé. C’est ainsi que l’Etat a accepté le deal en rentrant comme actionnaire majoritaire. Mais pas au départ de la société car, les documents de Sky sont déjà établis par l’IATA, instance internationale habilitée à délivrer des autorisations pour les compagnies. L’Etat doit attendre le démarrage des activités pour que le Conseil d’administration entérine la décision de faire du Mali l’actionnaire majoritaire. Mais d’ici là, Sky Mali est privée. Nos sources confient que c’est la raison pour laquelle Kolon et ses amis souhaitent prendre la direction de la compagnie.

Pour sûr, le projet serait aux arrêts par la volonté du cabinet SMFI et de l’ambassadeur qui, en principe, devrait défendre la position du Mali. A quoi joue Kolon, est-on tenter de se demander.

A suivre.

Dieu veille !

Harber MAIGA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here