Home à la une FORUM D’ARAOUANE: les autochtones réclament une zone militaire à Taoudenit

FORUM D’ARAOUANE: les autochtones réclament une zone militaire à Taoudenit

25
0
Une vue des participants

La paix, la sécurité, l’éducation, la justice dans la région de Taoudenit sont, entre autres, les sujets largement abordés par les participants devant le représentant du ministère de la Réconciliation nationale, les 14 et 15 mars.

Pendant plus de quatre heures chrono, plus de vingt communautés ont pris la parole et donné leurs avis en toute confiance sur la situation d’Araouane. Ainsi, Rawani Ahmed Bouya, fils d’Araouane, indique qu’« il n’y a pas de paix sans justice. La paix sociale n’est qu’une paix temporaire, une paix d’une année, deux ans et ensuite c’est la rébellion. Je le dis et je le répète, la vraie paix c’est sur la base d’une justice équitable», dit-il. Araouane, nouveau départ avec une population d’une cinquantaine de familles, cinquante maisons dont d’autres ruinées par les dunes. Plus de 300 participants ont convergé vers la localité pour la rencontre. C’est sur cette terre que le représentant du gouverneur de Taoudenit dira : « la paix et la stabilité constituent un gage spécial pour la paix et la stabilité. Il faut l’engagement de tous pour une paix durable», soutient le représentant de l’exécutif régional. Les autochtones définissent Araouane comme un « héritage commun ». Wafi Ould Dah est membre de la commission d’organisation. Pour lui, « on va avoir des engagements pour une évolution de la situation. Il faut vraiment une rupture de l’ancien système. Nous allons prioriser le retour des anciens dans leur cercle (Araouane) pour encadrer les jeunes dans le domaine de l’élevage, le commerce, l’agriculture…». , dit-il. Araouane, une richesse, selon la même personne, concernant la paix, les plus grandes régions on ne peut les développer que par une région militaire. Il faut mobiliser des hommes pour que les réfugiés reviennent. L’installation des bases militaires peut rassurer le retour des populations et c’est ce qui va ramener la paix. Les formations militaires, de la gendarmerie, de la police peuvent être délocalisées dans la région de Taoudenit, défend-il avec espoir. Le forum d’Araouane doit faire des propositions concrètes de sortie de crise au Mali et au Sahel.

Mariétou DOUCOURE

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here