Home à la une Libération du domaine public : nouvelle opération en vue !

Libération du domaine public : nouvelle opération en vue !

57
0

Le régime envisage de rependre l’opération de libération du domaine public, occupé par des commerçants, a laissé entendre le maire Adama SANGARE, au cours d’une conférence-débat tenue dans la cour de la mairie du District.

Le régime ne semble pas renoncer à son projet de libération du domaine public. Après l’échec de l’opération conduite par la gouverneure du district de Bamako, Ami KANE, le pouvoir est dans la dynamique de reprendre l’initiative : libération des domaines publics afin de faciliter la mobilité.

La nouvelle a été lâchée par le maire du district de Bamako lors d’une conférence-débat tenue dans la cour de la mairie du district de Bamako. Une première réunion préparatoire de l’opération s’est tenue sous la présidence du nouveau gouverneur de Bamako. Cette fois-ci, a affirmé le maire Adama SANGARE, des mesures seront prises pour caser les occupants des trottoirs, les altères avant le démarrage des travaux afin d’éviter des erreurs qui ont fait échouer la précédente.

« La première opération a échoué parce que des dispositions n’ont pas été respectées par l’Etat, à travers le gouvernorat. Les sites de recasement n’ont pas été notamment aménagés avant le début de démarrage », a déploré M. SANGARE, en laissant entendre que l’opération qui a touché plus de 8 000 petits commerçants a peu servi. Outre ces commerçants, à cause de l’opération, les mairies des communes I, II et IV ont perdu à l’époque une grande partie de leurs recettes. La commune II a, elle seule, perdu à l’époque plus de 150 millions de FCFA. Car la plupart d’entre elles vit en partie des taxes dues par ces petits commerçants.

Près de quatre ans après l’opération, les espaces libérés sont occupés de nouveau. C’est le come-back des occupants. « La nature a horreur du vide ; après ils sont venus occuper les lieux. Après l’opération, les différents sites devraient être aménagés comme il était prévu», a-t-il soutenu. Pour celle en vue, le maire a promis que l’approche sera différente. Tirant les leçons de l’expérience passée, il a fait savoir que des mesures seront prises afin d’éviter des désagréments aux occupants des sites qui seront concernés.

Mais, joint par nos soins, le porte-parole des commerçants du Grand marché de Bamako, Gaoussou COULIBALY dit Djéri, a déclaré que pour le moment, ils ne sont pas au courant de cette nouvelle opération. Idem pour le président du Synacodem. Même son de cloche chez la Coordination des groupements de commerçants détaillants. Leur responsable, Harber Maïga, affirme ne pas être au courant d’une telle initiative. Selon lui, si les autorités initient une telle opération encore une fois sans leur implication, cela dénote naturellement de son échec programmé comme pour la précédente.

Le gouvernement va-t-il, prendre le risque de se mettre les commerçants détaillants à dos comme pour l’opération Ami Kane. Les jours à venir nous le diront.

A suivre.

Hamadoun MAHAMANE

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here