Home à la une Mali: le Chef de la MINUSMA est indigné par les violences persistantes...

Mali: le Chef de la MINUSMA est indigné par les violences persistantes dans le Centre

107
0

communiqué de presse

Bamako, le 3 juillet 2020 – Le Représentant spécial du Secrétaire général au Mali (RSSG) et Chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh ANNADIF est vivement préoccupé par des allégations récurrentes faisant état de meurtres et d’exécutions sommaires de civils, y compris d’enfants, au cours d’une série d’attaques perpétrées ces dernières semaines dans le centre du Mali.

Les dernières attaques en date du 1er et 2 juillet 2020, commises dans plusieurs villages du cercle de Bankass notamment à Djimindo, Gouari et Fangadougou, auraient entraîné la mort de plus de 30 personnes.

Le Représentant spécial condamne dans les termes les plus fermes la persistance de ces attaques meurtrières, dont les survivants sont contraints à fuir leurs villages, aggravant ainsi l’insécurité et la crise humanitaire dans les régions du centre du pays.

Tout en reconnaissant les efforts importants que déploient les Forces de Défense et de Sécurité Maliennes, le Représentant spécial appelle à un sursaut national pour mettre un terme à ces attaques intolérables contre des civils innocents.

En outre, il se félicite de l’annonce du gouvernement du 7 juin dernier, relative à la conduite d’enquêtes dans la région, et à sa détermination de sanctionner toute forme de violation et d’abus des droits de l’homme, et réitère la disponibilité de la MINUSMA à soutenir ces enquêtes pour combattre l’impunité, et veiller à ce que la justice soit rendue.

Par ailleurs, conformément à son Mandat, la MINUSMA mène actuellement une série d’enquêtes sur ces faits et allégations de violations et abus graves des droits de l’homme et poursuit ses efforts de réconciliation entre les communautés, tout en déployant d’importants moyens sécuritaires dans les zones concernées pour renforcer la protection des populations civiles.

Bureau de la Communication Stratégique et de l’information publique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here