Home à la une Oumar Makalou : l’acteur de l’expérience monétaire du Mali

Oumar Makalou : l’acteur de l’expérience monétaire du Mali

5
0

Discret et humble, feu Dr. Oumar Makalou est la chenille ouvrière des bases de l’économie du Mali, dès son indépendance. Compagnon, ami et confient du président Modibo Keïta, le diplômé de la Sorbonne et de Paris Panthéon était l’homme qui a conduit les premiers pas de l’économie malienne.

A l’accession du Mali à la souveraineté nationale et internationale, le président Modibo Keïta avait des grandes ambitions pour mettre sur pied le nouveau pays asphyxié par la douloureuse séparation avec le Sénégal. Il jeta son dévolu sur un homme dont la renommée a transcendé les frontières du pays de nos ancêtres, les Gaulois. Dr. Oumar Makalou, c’est son nom. Diplômé en Sciences économiques de l’Université de Paris Panthéon, Dr. Makalou, en patriote convaincu, n’a pas hésité à regagner le bercail. Ainsi, Modibo Keïta n’a pas hésité à lui confier les rennes de la direction générale des Impôts, Crédit et des Investissements. Ces secteurs étaient les poumons de l’économie malienne. Les caisses de l’Etat avaient besoin d’être ravitaillées. Il dirigeait en même temps, la première banque malienne créée après la déclaration de l’indépendance, la banque nationale de développement. La souveraineté monétaire étant un défi, qui mieux que Dr. Makalou pouvait réussir ce challenge. Une fois, l’économie nationale et la monnaie nationale mises en route, Modibo Keïta le nomma deux ans après Contrôleur d’Etat à la Présidence de la République. En 1968, l’Etat avait besoin d’un cerveau qualifié pour conduire aux destinées du Trésor, des banques et des assurances. Trois ans après cette mission exaltante, le pays avait besoin de booster sa coopération à l’international. Au niveau des Affaires étrangères, où le Mali menait une diplomatie offensive auprès des pays amis, Dr. Makalou est devenu Monsieur ‘’Monde’’ pour le Mali. Dans ce périple qui les a conduits aux quatre coins du monde, il noua des relations solides pour le pays. Le blason du Mali redoré, les pays amis se bousculent aux portillons de Koulouba, les plus hautes autorités avaient besoin d’une oreille attentive et d’un esprit éclairé et avisé pour ses prises de décisions. Leur choix n’était autre qu’Oumar Makalou, nommé Directeur de Cabinet du chef de l’Etat en 1973. Il termina sa carrière dans la haute sphère de l’administration publique par le poste de président de la Banque centrale du Mali en 1977. Après avoir servi dignement et loyalement son pays, Dr. Makalou, bardé de diplômés, entama une carrière internationale au Fonds monétaire international (FMI) en 1977 comme Directeur adjoint du département Afrique. Ensuite, comme Conseiller principal Institut du FMI, Cours sur l’origine et l’utilisation des ressources du FMI, organisation de séminaires dont celui des gouverneurs des banques centrales et   des universitaires sur le rôle du FMI dans le système monétaire international.

Après une carrière riche et remplie d’expérience, l’économiste chevronné a décidé de militer dans les organisations de la société civile. Ainsi, il fonda le Centre d’études et de recherches pour la démocratie et le développement économique et social (Cerdes), avec lequel il prend part à la Conférence nationale de refondation de la République du Mali en 1991. C’est également ce même Centre qui organisa le premier think tank du Mali qui a initié les premiers débats publics entre les candidats à la présidence du Mali, qui aboutira par la suite à la création d’un Comite d’égal accès des candidats aux médias d’Etat. Mais aussi du Réseau d’appui au processus électoral du Mali (Apem) et la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).

Au niveau sous-régional et régional, Dr. Makalou a été très actif. C’est ainsi qu’il fut, de 1991 à 2013, membre fondateur du Réseau de l’entreprise privée en Afrique de l’Ouest (Projet Usaid); membre fondateur du Réseau africain de la privatisation (Coalition mondiale pour le développement-GDN). En 2005, il présida la Société civile US-Afrique de l’Agoa.

Un écrivain hors-pair

Dr. Makalou était de ceux qui pensent que la connaissance ne sert que lorsqu’elle est partagée. C’est à ce titre, qu’il a été l’auteur de plusieurs publications célèbres.

En 1970, il publia ‘’L’Équilibre du Budget dans les pays en voie de développement: Cas de l’Afrique’’, Mémoire d’Etudes Supérieures de Doctorat, Éditions François Maspero Paris. La même année, il fait éditer ’’L’impact du budget sur le Développement Economique et Social,’’ soutenance de la thèse doctorat sciences économiques, Université Paris Panthéon Sorbonne, non publiée. Oumar Makalou est également l’auteur de ‘’Processus vers la Démocratie au Mali de l’Indépendance de 1960 à nos Jours (1969)’’, Éditions Donnya Bamako Mali (GCA, Coalition mondiale pour l’Afrique, coopération française) publié en 1997. Mais aussi, en 2000, il met dans les bacs ‘’Privatisation en Afrique: Analyse Critique’’, Éditions GDN Bonn 1999, Tokyo, Cipe, GDN, Washington DC en Anglais. Puis, en 2004, un autre chef d’œuvre intitulé ‘’Subventions du coton par les pays industrialisés et conséquences pour les paysans pauvres d’Afrique, in Claiming Africa’’, Iren Kenya, Mombasa (Heritage Foundation, Washington DC).

Malgré son âge avancé, il a tenu à être le grand témoin de ‘’L’Expérience Monétaire du Mali’’ in Grands Témoins et Témoins, dans le cadre du cinquantenaire de l’indépendance du Mali, Bamako.

Les honneurs

Ce riche parcours a valu à l’homme d’avoir beaucoup d’honneur à travers le monde. Ainsi, il a eu toutes les distinctions honorifiques possibles en République du Mali. Il a reçu la Grand Croix de l’Ordre National d’Allemagne Fédérale et la médaille d’Officier de l’Ordre National de France; le fameux Distinguished Visiting Professor,   George Mason University, Virginia Etats-Unis. La Promotion (2002-2006) de la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion de Bamako a tenu à donner son nom à leur cohorte.

En homme accompli, il tira sa révérence en 2017. Comme dit l’adage : ‘’A tout seigneur, tout honneur’’, la nation malienne toute entière a su lui rendre tous les hommages et les honneurs dignes du rang de l’homme, dont les amis, camarades et compagnes retiennent un commerce facile et une disponibilité à nulle autre pareille.

Dr. Makalou, vous n’avez pas vécu inutilement. Dormez en paix !

Harber MAIGA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here