Home Economie Violation des LIbertés syndicales: Wassoul’or indexée par la Secnami

Violation des LIbertés syndicales: Wassoul’or indexée par la Secnami

26
0

La société minière serait-elle une particularité dans l’exploitation minière au Mali ? Elle est en tout cas indexée par la Section nationale des mines du Mali (Secnami). Le secrétaire général de ce syndicat l’accuse de violation des textes relatifs à la liberté syndicale. C’était au cours de la 13ème conférence de la Secnami, tenue le 6 février au Cres de Badalabougou.

« Le non-respect de certaines dispositions légales et règlementaires, notamment à  Wassoul’or, constitue des difficultés auxquelles le secteur minier est confronté », rapporte Abdoulaye Kanté, secrétaire général de la Secnami.

Selon lui, le secteur minier  est l’un des leviers pour l’économie du pays à cause des ressources générées pour les finances publiques. Cependant, il est confronté à d’énormes difficultés liées, entre autres à « l’épuisement des réserves ; la diminution ou l’arrêt des activités de recherche sur les permis miniers ; la prolifération des couloirs d’orpaillage sur les permis de recherches; la précarité des emplois ; l’arrêt des négociations sur la révision de la convention collective des mines pour l’insertion du plan social ; des licenciements pour motifs économiques liés à la diminution du volume des activités ou à la fermeture des mines ; la violation de la liberté syndicale par certaines sociétés ; le non-respect de certaines dispositions légales et règlementaires, notamment à  Wassoul’or, concernant la priorité d’embauche lors de la reprise des activités après le licenciement dont les syndicalistes ont été victimes ». Aussi, le secrétaire général estime-t-il que les travailleurs miniers et industriels s’inquiètent face à la crise du nord, qui menace l’intégrité territoriale. Ils sont fiers des actions menées par les plus hautes autorités du pays pour le retour de la paix sur tout le territoire, seul gage pour une véritable relance économique.

Par ailleurs, AbdoulayeKanté a fait le point des activités réalisées par son syndicat depuis la 12ème conférence nationale des mines et industries du Mali qui constitue un moment important  de la vie de leur mouvement. Il a aussi rappelé que malgré certains progrès réalisés, le mouvement a également connu des difficultés qui ont marqué le secteur minier du pays.

Cette accusation vient corroborer les inquiétudes des anciens travailleurs de cette société qui se sont regroupés depuis en association. Cette association a déposé plusieurs fois des requêtes au niveau de la justice contre la société Wassoul’or pour « violation de liberté syndicale et licenciement abusif ».

Pour sûr, cette accusation est très grave pour une société qui se veut un grand pourvoyeur d’emplois et créatrice de richesses.

Harber MAIGA

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here